it-swarm-fr.com

Pouvons-nous ignorer les visiteurs sans JavaScript activé?

Si vous avez développé un site Web basé sur JavaScript, vaut-il la peine de faire le travail supplémentaire pour le rendre accessible aux visiteurs qui n'ont pas JavaScript activé?

  • Quel est le pourcentage de visiteurs dans cette position?
  • Quels sont les navigateurs concernés?
  • Les appareils mobiles sont-ils activés par JavaScript?
22
Tim Murphy

Selon http://visualrevenue.com/blog/2007/08/eu-and-us-javascript-disabled-index.html , selon les données recueillies en 2007, 1,0% l'ont désactivé dans l'UE. et 3,05% l'ont désactivé aux États-Unis. Les données sont un peu anciennes, mais si vous regardez la tendance de 2006 à 2007, le nombre de personnes handicapées diminue. A présent, les chiffres pourraient être plus bas.

Désactivé JavaScript est vraiment indépendant du navigateur. Tous les navigateurs vous permettent de désactiver JavaScript, mais je crois qu'ils le font tous par défaut.

En général, je ne voudrais pas que votre version principale de votre site fonctionne sans JavaScript. La plupart des gens comprennent que pour avoir une expérience riche sur le Web, ils ont besoin de l'activer.

Enfin, comme pour les appareils mobiles. Le taux d'acceptation est plus faible je crois mais je ne peux pas donner de chiffres. En règle générale, vous souhaitez de toute façon utiliser une version différente de votre site pour les navigateurs mobiles, car un survol de la souris ne fonctionne pas bien avec les navigateurs à écran tactile.

13
Ben Hoffman

Tout d'abord, demandez-vous quel est l'objectif principal de votre site. Votre site est-il destiné à vendre des widgets? Est-ce un forum de discussion? Déterminez quelle est la fonction principale. Une fois que vous avez fait cela, assurez-vous que les utilisateurs peuvent le faire sans activer JavaScript. Peu importe s'ils manquent quelques cloches et sifflets, mais assurez-vous que les utilisateurs peuvent effectuer cette fonction sans JavaScript.

Par exemple, si votre site est un site de commerce électronique, un utilisateur devrait pouvoir naviguer, ajouter un produit au panier et effectuer une commande sans JavaScript. Peut-être ne voient-ils pas une jolie animation sur la page d'accueil, ou ne peuvent-ils pas utiliser des fonctions de recherche et de filtrage sophistiquées, mais à condition qu'ils puissent parcourir et acheter, vous êtes doué.

Ou bien prenez Stack Overflow ou un autre site Stack Exchange. L'essentiel est de parcourir, poser et répondre à des questions. Vous voudriez que cela fonctionne sans JavaScript. Peut-être que l'utilisateur doit saisir manuellement Markdown parce que l'éditeur ne fonctionne pas, ou peut-être que le vote ne fonctionne pas, mais l'utilisateur peut toujours exécuter la fonction principale du site.

Au bout du compte, nous avons tous des ressources et des délais limités. Cela ne vaut probablement pas la peine de s'assurer que tout le site fonctionne sans JavaScript, investissez donc du temps là où vous obtiendrez une récompense maximale.

5
Jim OHalloran

Vous voulez être prudent avec cette ligne de pensée. Même quelques pour cent pourraient encore s'adresser à un grand nombre de visiteurs. J'ai lu que les appareils mobiles n'exécutaient pas JavaScript car cela consommerait plus d'énergie.

Il est tout à fait possible de construire un site qui fonctionne avec JS et sans. Je recommande de construire sans d'abord, puis d'ajouter JS avec une dégradation progressive à l'esprit. Si l'utilisateur a désactivé JS, le contenu devrait toujours être disponible.

2
Grant Palin

Selon le site Web, il peut être utile d’envisager des fonctionnalités individuelles plutôt que l’ensemble du site Web. Certaines fonctionnalités sont-elles plus importantes que d'autres? Certains d'entre eux sont-ils critiques pour vos utilisateurs? Si la structure du site Web le permet, rendez les fonctionnalités essentielles à la mission accessibles sans JavaScript et choisissez quoi faire avec chaque fonctionnalité en fonction de son importance.

1
dzollman

J'ai deux pages, la page X, qui est une visionneuse d'images basée sur JavaScript, et la page Y, qui est une erreur vers laquelle l'utilisateur est redirigé par un bloc <noscript> dans la page X, comme suit:

<noscript>
<meta http-equiv="REFRESH" content="0;url=page-y">
</noscript>

Pour différents navigateurs, le pourcentage d'adresses IP uniques envoyées à la page Y par la section <noscript> ressemble à ceci:

 Le JavaScript de l'utilisateur est désactivé 
 Firefox 7,7% 
 MSIE 22,7% 
 Opera 5,7% 
 Chrome 12,1% 

(Ceci est basé sur un très petit nombre de résultats, mais ce sont les seules données que j'ai.)

★ Si cela vous intéresse, cela provient d'une série de requêtes SQLite sur ma base de données de journal, comme suit:

select count (ip_address_id) from 
(select distinct ip_address_id from hit, user_agent, page, referrer 
where hit.user_agent_id = user_agent.user_agent_id
and hit.page_id = page.page_id
and referrer.referrer_id = hit.referrer_id
and referrer like '%page-x%'
and page like '%page-y%'
and user_agent like '%Android%');
0
delete